Accueil
Remonter

COMMEMORATION 2011

67 ème anniversaire des combats et de l'incendie de Valmanya

DIMANCHE 7 AOUT 2011

 

000022.jpg

 

Sous la présidence de M. NICOLAS, secrétaire général de la préfecture représentant M. le Préfet, En présence de M. CALVET Député de la circonscription, de M. BOURQUIN Président du Conseil Régional de Mme CASENOVE Conseillère Générale du Canton, représentant Mme MALEHERBE,  du Colonel ZOCCETTO Délégué Militaire départemental , de Mme MARCO, Directrice de l’Office des Anciens combattants, de Conseillers Généraux, de M. PAILLES président de la Communauté de Communes, de maires, de nombreuses personnalité du monde des anciens combattants et des victimes de guerre. Sous une pluie automnale s’est déroulée la cérémonie commémorative du 67ème anniversaire des combats de La Pinosa et de l’Incendie du Valmanya.

Les chasseurs du CNEC de Mont-Louis ont rendu, à son arrivée, les honneurs à M. le Secrétaire-général puis le cortège, précédé de la musique de l’Entente Musicale du Réveil Laurentin et de la Fanfare du Canigou, de nombreux drapeaux d’associations, s’est rendu à la crypte du souvenir pour le traditionnel dépôt de gerbes.

Après la sonnerie aux Morts la musique à joué le chant des partisans, suscitant l’émotion de nombreux participants.

Sur la place Aimé MARY, M. MONSERRAT, Maire, après les remerciements de la municipalité aux participants a souligné l’engagement dans la Résistance des habitants de Valmanya qui des 1941, au travers du réseau Sainte Jeanne, avaient choisi le camp des la liberté et de la démocratie. C’est pourquoi, sachant qu’ils allaient trouver à Valmanya une population acquise à leur cause, tout naturellement le maquis Henri BARBUSSE composé essentiellement de militants Communistes et e guérilléros Espagnols est venu s’installer à Valmanya pour préparer l’opération de Prades. En représailles les nazis et les miliciens ont attaqué le village et le maquis.  Le maire a rendu hommage à Julien PANCHOT authentique militant, ouvrier agricole engagé, qui déjà s’était lancé avec son frère dans l’action armée pour défendre la république Espagnole contre le fascisme, aura servi ses convictions jusqu'à subir le martyre pour défendre son idéal.

Citant ALBERT CAMUS, soutenant que l’on ne devait pas faire parler les morts il à dit : « les meilleurs qui ont gagné le droit de parler et perdu le pouvoir de le faire». Il a réaffirmé que jamais la population de Valmanya n’a fait porter la responsabilité de la destruction du village au maquis.

M. SENTIS Président de l’ANACR et des Amis de la Résistance à pour sa part souligné le rôle des femmes dans la Résistance puis manifesté ses craintes devant la monté de la xénophobie et du racisme.

Pour conclure M. NICOLAS, a rappelé la valeur d’exemple de la tragédie de Valmanya, l’engagement de sa population dans la défense des valeurs essentielles de notre civilisation. Les habitants de Valmanya pouvant êtres fiers de la Croix de Guerre accrochée à leur drapeau.

Devant le monument aux Morts, après le traditionnel dépôt de gerbe et la minute de silence la Marseillaise a conclu la cérémonie.

Les autorités ont salué les portes drapeaux. Une délégation s’est rendue au cimetière fleurir les tombes des fusillés.

Quelques images de la manifestation